Menu

A propos des monuments funéraires

Monuments
Monuments

Un monument funéraire est un repère, un trait d’union entre la mort et le monde des vivants, un lieu de mémoire. Une marque de respect pour ceux qui sont partis. Il est aussi un témoignage pour les siècles futurs, une trace de l’existence.

Un monument funéraire est dédié à la commémoration des morts. Selon ses dimensions et s'il accueille ou non un espace intérieur, il peut devenir un bâtiment funéraire. Les plus grands sont appelés des mausolées comme celui d'Halicarnasse, érigé dans une ancienne ville d'Anatolie sur la mer Égée. Il compte parmi les Sept Merveilles du monde. Les monuments réunissant plusieurs tombes portent le nom de panthéons. Si aucun corps n’est présent, on parle de cénotaphe. Un lieu de mémoire ne comportant aucune référence funèbre est un mémorial. Ce monument commémoratif est élevé en souvenir d'un événement, ou/et, en l’honneur d'une ou plusieurs personnes décédées. Une tombe ou sépulture contient une dépouille.

Au sens originel du mot, un reliquaire (du latin reliquiarium) contient les reliques d'un saint. Les plus grands sont souvent dans des églises. On trouve des monuments funéraires personnalisés. A Hauterives, dans la Drôme, Le Facteur Cheval a réalisé le sien. Il est classé monument historique. Les dolmens - table (dol) et pierre (men), en breton - servent de tombeaux. Ils comprennent deux grosses pierres posées à la verticale dans le sol, elles sont couvertes d'une dalle formant la toiture. Cette construction constitue la chambre funéraire. Les pyramides sont les tombeaux des rois, des reines et des grands personnages de l'État égyptien. La forme pyramidale accueille une ou plusieurs chambres internes reliées par des couloirs. La grande pyramide de Gizeh fait partie des Sept Merveilles du monde antique. Elle est classée au patrimoine mondial de l'humanité.

 

Publié le 31/03/2021