Menu

Présenter ses condoléances

sincères condoléances
sincères condoléances

Rédiger une carte de condoléances peut se révéler délicat. Il faut trouver les bons mots pour accompagner dans leur peine proches et amis. Quelques conseils à suivre pour s’exprimer avec franchise, douceur et empathie.

Les mots des condoléances seront solennels. L’originalité n’est pas recommandée. Adressez-vous à la personne en usant de son nom, précédé de « cher ou chère ». Le surnom n’est pas de mise. Le message que vous envoyez vise à soutenir dans l’épreuve. Il permet d’exprimer chagrin et tristesse face à un départ. Le terme « mort » est à bannir, il peut faire souffrir. Privilégiez la compassion pour aider l’autre. Vous pouvez rappeler un trait de caractère flatteur, des qualités propres à la personne disparue qui ranimeront de bons souvenirs. Il est possible d’ajouter une citation ou un proverbe. Le message permettra au destinataire de sentir votre présence à ses côtés, de percevoir du réconfort.

Au niveau du choix de la carte, si le défunt ou la défunte était une simple connaissance, optez pour la sobriété. Dans le cas contraire, laissez-vous guider par votre ressenti. Pour un intime, vous pouvez retenir un modèle de carte plus personnalisé. L’enveloppe doit rester neutre. Pensez à prendre un temps de recul avant d’écrire, écoutez votre cœur et laissez-le parler, les mots suivront.

Optez pour de l’encre bleue ou noire. Votre texte sera court. Soignez l’écriture et l’orthographe. Prêtez attention à la lisibilité de l’ensemble.

 

A noter :  Condoléances vient du verbe se condouloir. Désuet, il s’utilise à l’infinitif uniquement et signifie que l’on prend part à la douleur de quelqu’un. Cette phrase de La Rochefoucauld illustre le propos : leurs Majestés avaient envoyé des personnes de qualité à la reine d'Angleterre se condouloir de la mort funeste du roi son mari.

Publié le 24/03/2021