Menu

Trouver un avis de décès

Réinitialiser

Recherche par défunt

Recherche par date de publication

X
X

Recherche par localisation

Les avis sont publiés en exclusivité dans les journaux papier et numériques avant d'être consultables sur ce site à partir de 14h.

Madame Rosette LIEBAUT
est décédée le 4 mai 2020,
Chavelot Pont-Aven

Marquez votre sympathie en faisant apparaître gratuitement une étoile

En cliquant sur les étoiles, vous lirez le nom des personnes ayant déposé une marque de sympathie.
2(Sylvie Portmann et 1 autre personne)
Ajoutez votre étoile

Partagez votre émotion

Avis de messe
Pour déposer un avis de messe pour Madame Rosette LIEBAUT, rendez-vous sur notre page :
Comment faire paraître un avis de messe dans le journal
Avis de remerciements
Pour déposer un avis de remerciements pour Madame Rosette LIEBAUT, rendez-vous sur notre page :
Comment faire paraître un avis de remerciements dans le journal

Avis de décès

Les autres avis parus dans la presse
Florence et Arnaud LAVAL,
Véronique et André COMMUNAUX,
ses filles et leurs conjoints...

Avis paru dans le journal Vosges Matin

Chavelot - Pont-Aven

Florence et Arnaud LAVAL,
Véronique et André COMMUNAUX,
ses filles et leurs conjoints ;
Alex et Marion, Salomé et Clément,
Mattéo, ses petits-enfants ;
Gaëlle et Camille, ses arrière-petits-enfants ;
Les familles LABORDE, MANJOTEL, HALGUE, DROUOT, LIEBAUT et GUENIOT

vous font part du décès de

Madame Rosette LIEBAUT

survenu le 4 mai 2020, dans sa 84e année.

Selon sa volonté, une crémation aura lieu dans l'intimité et une cérémonie religieuse sera célébrée ultérieurement.

La famille remercie sincèrement le personnel de l'EHPAD « Le Cèdre Bleu » à Thaon-les-Vosges, pour l'attention et les soins prodigués.

Avis de décès paru dans Vosges Matin le 07/05/2020 | réf 976086100_VOM_1 | publication web le 07/05/2020.
Avis Entreprise - Association
Pour déposer un avis Entreprise - Association pour Madame Rosette LIEBAUT, rendez-vous sur notre page :
Comment faire paraître un avis Entreprise - Association dans le journal