Menu

Le danseur Patrick Dupond

Georges Biard, CC BY-SA 3.0 <https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0>, via Wikimedia Commons
Georges Biard, CC BY-SA 3.0 <https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0>, via Wikimedia Commons

Le célèbre danseur classique Patrick Dupond est décédé le 5 mars 2021 à l’âge de 61 ans des suites d’une « maladie foudroyante ». Il était l’une des plus grandes étoiles de l’Opéra de Paris, qu’il a dirigé de 1990 à 1995.

Étoile adulée au-delà du monde des ballets, il s’est d’abord essayé au football et au judo avant de découvrir la danse classique. Une manière pour cet enfant turbulent de canaliser son énergie, jusqu’à ce qu’il soit repéré par l’ancien danseur Max Bozzoni et qu’il intègre l’école de danse de l’Opéra de Paris pour ses 10 ans.

Il a ensuite grimpé tous les échelons de la vénérable institution. Il entre au ballet comme quadrille stagiaire à 16 ans, avant de décrocher l’année suivante la médaille d’or au prestigieux concours international de ballet de Varna. Mais la véritable consécration arrive en 1980, quand il est nommé étoile à l’Opéra de Paris.

1976 : Patrick Dupond, graine d'étoile à 17 ans | Archive INA

Son physique de jeune premier, ses dons techniques et ses qualités d’acteur séduisent les plus grands chorégraphes : John Neumeier, Roland Petit, Alvin Ailey, Maurice Béjart créent pour lui. Ce dernier lui offre une de ses plus magistrales interprétations, celle du danseur travesti en prima ballerina capricieuse dans Salomé , en 1986.

Sa personnalité flamboyante, spontanée et généreuse contribue à faire de Patrick Dupond une star de la danse jusqu’au États-Unis et au Japon, deux pays tombés sous son charme de « titi parisien ».

À 31 ans, après un passage à Nancy à la tête du Ballet français, il prend la direction de la danse de l’Opéra de Paris. Un poste qu’il occupe jusqu’en 1995, époque où il redevient simple étoile.

Deux ans plus tard, il est licencié pour avoir accepté de siéger au jury du festival de Cannes sans l’accord de son employeur. Il obtient par la suite gain de cause aux prud’hommes mais l’épisode ouvre une période noire pour le danseur, en proie au doute et à la solitude. Il est victime en 2000 d’un grave accident de voiture et souffre de 134  fractures. Ses médecins lui annoncent qu’il ne dansera plus.


Ces dernières années, il s’était installé à Soissons, où il avait rejoint l’école de la chorégraphe Leïla Da Rocha, avec qui il montait des spectacles mêlant danse classique et orientale. On l’avait récemment aperçu dans l’émission Danse avec les stars de TF1, où il avait occupé le poste de juré en 2018.

Vous pouvez rendre hommage au défunt sur sa page commémorative sur le site Libra Memoria et présenter vos condoléances à ses proches en témoignant votre sympathie.

Publié le 05/03/2021