Menu

Les origines de la Fête de Pâques

Fête religieuse chrétienne qui commémore la résurrection du Christ, Pâques sera célébrée cette année le dimanche 21 avril, sa date étant fixée au premier dimanche après la pleine lune suivant l’équinoxe de printemps. Dans le même temps, les juifs fêtent Pessa’h, qui célèbre un double passage : la fuite d’Egypte des Hébreux et la traversée miraculeuse de la Mer Rouge. Pâques annonce également le renouveau de la nature.

Dans la tradition chrétienne, Pâques marque la fin du Carême de la Semaine Sainte. Cette dernière va de l’entrée de Jésus-Christ à Jésuralem, le dimanche des Rameaux, à sa mort sur la croix le Vendredi Saint et à sa résurrection le troisième jour, soit le dimanche de Pâques si l'on compte à partir du vendredi. Le Jeudi Saint, jour de la « cène » marque le dernier repas de Jésus avec les apôtres avant son arrestation et sa crucifixion. Pour les Chrétiens, Pâques est également un symbole de passage : celui de la mort à la vie, des ténèbres à la lumière.

Le lundi férié quant à lui trouve ses origines dans l’ « Octave de Pâques », une semaine fériée qui permettait aux pèlerins d’aller jusqu’à Rome. Après la Révolution française, Napoléon Bonaparte décide de réduire cette période au lundi. De nombreux pays ont suivi ce modèle.

La tradition du Carême

Le nom carême provient de la contraction de quadragesima, quarantième en latin. On l’appelle la Sainte Quarantaine. Pour les catholiques, le Carême est une période de jeûne et d’abstinence. Elle dure 40 jours. Elle débute le lendemain de Mardi Gras, le Mercredi des Cendres, et s’achève le dimanche de Pâques (40 jours après sans compter les dimanches). Cette période fait référence aux 40 jours de jeûne réalisés par Jésus dans le désert, entre son baptême et le début de sa vie publique. Il rappelle aussi les 40 ans passés par le peuple hébreu dans le désert avant leur arrivée en terre promise.

Les jours précédant Pâques, ni Jésus ni ses disciples n'ont jeûné. La xérophagie, c'est-à-dire l'usage exclusif du pain et des fruits secs pendant le temps qui correspondait au Carême, fut prescrite durant le Concile de Laodicée. Aujourd’hui, l'Église catholique demande aux fidèles de jeûner au minimum les jours du Mercredi des Cendres et du Vendredi Saint.

1789 : Pâques transformé en mois de la régénération

Avec la Révolution et l’arrivée d’un nouveau calendrier, les Pâques disparaissent. En 1792, la période du Carême se termine en France. Avec le nouveau calendrier, Pâques est remplacé par le « mois de la régénération », qui deviendra « germinal ». Le sens initial de la fête chrétienne est conservé et complété par la Fête de la Jeunesse dès 1793 (le 10 germinal).

Notre site vous permet de rendre hommage à tous les défunts avec la création d’une page commémorative pour chaque avis publié.

Les fêtes de Pâques tiennent aussi un rôle de référence dans l’ancien régime : ce sont elles qui fixent la date de l’ascension, de la pentecôte. Le calendrier révolutionnaire remplace l’équinoxe de printemps de Pâques par l’équinoxe d’automne. Il est à la fois le début de l’année (premier vendémiaire), le jour de référence pour les fêtes et de célébration de la république : le hasard a voulu que le nouveau régime soit proclamé le jour de l’équinoxe.

Le 8 septembre 1805, par la volonté de l’Empereur, Pâques revient avec le calendrier grégorien.

Le Dimanche des Rameaux

Dans le cahier liturgique chrétien, le jour des Rameaux correspond au dimanche qui précède Pâques. Il inaugure la Semaine Sainte. Cette fête commémore l’entrée solennelle de Jésus à Jérusalem, lorsqu’il fut acclamé par une foule nombreuse agitant des petites branches coupées aux arbres (rameaux) et déposant des manteaux sous les pas du petit âne qui le porte. La Passion du Christ et sa mort sur la croix est également célébrée ce dimanche. Dans la tradition chrétienne, des rameaux verdoyants, signe de vitalité, sont bénis ce jour-là. Les fidèles peuvent les emporter après la messe pour orner, chez eux, les crucifix et les images religieuses. L’année suivante, une fois secs, ils sont brûlés, non jetés. Le Mercredi des Cendres, le prêtre trace une croix sur chaque fidèle avec de la cendre provenant des rameaux bénis de l’année précédente.

En France, on utilise généralement du buis, parfois du laurier ou de l’olivier. Aux Antilles, des feuilles de Cycas revoluta. En Italie et en Espagne, des branches de palmier ou d’olivier ; en Belgique, aux Pays-Bas et en Pologne, du buis. En Grande-Bretagne, du saule marsault. En Russie, des branchettes de saule.

Vous trouverez un choix de compositions pour fleurir la tombe d'un proche sur le site de notre partenaire.

Lire les articles de notre dossier Pâques

Quelles sont les origines de la fête de Pâques ?

Pâques, une fête riche de traditions

Les symboles de la fête de Pâques

Publié le 12/04/2019