Menu

Michel Lucas, ancien dirigeant du Crédit Mutuel

Michel Lucas. Photo Jean-Marc LOOS
Michel Lucas. Photo Jean-Marc LOOS

Le Crédit Mutuel, propriétaire du groupe Ebra presse, a annoncé le décès de son ancien dirigeant historique Michel Lucas, lundi. Il avait 79 ans.

Il avait été le président du groupe bancaire mutualiste Crédit mutuel de 2010 à 2016. Il s'était ensuite retiré, après plus de 40 ans de carrière dans le groupe.

Un communiqué du groupe a également été publié, rendant hommage à celui qui "le premier, a mis la technologie au service de l’humain et conduit une stratégie ambitieuse de diversification et de croissance, dont le point d’orgue restera l’acquisition du CIC. S’appuyant sur les valeurs mutualistes et la force de l’initiative locale, Michel Lucas a construit une équipe soudée et déterminée et façonné un état d’esprit fait de responsabilité, de solidarité et d’esprit d’initiative. Sous des dehors bourrus, il faisait preuve d’une grande sensibilité et d’une originalité étonnante."

Né le 4 mai 1939 à Lorient, Michel Lucas avait commencé sa carrière chez Siemens, en 1965, après des études d'ingénieur.

En 1971, il était entré comme ingénieur en informatique au Crédit Mutuel Alsace-Lorraine. Conseiller du président Théo Braun de 1971 à 1985, il avait créé et piloté à partir de 1973 les différentes structures qui ont forgé l'outil informatique de Strasbourg.

En 1985, il avait été nommé directeur général du Crédit Mutuel Alsace-Lorraine-Franche-Comté, devenu le groupe Crédit Mutuel Centre Est Europe.

En parallèle, Michel Lucas avait développé les Assurances du Crédit Mutuel, dont il était directeur général, puis PDG depuis 1992. Il était également dirigeant d’Europay et de Mastercard. Le 21 janvier 1998, il avait été nommé directeur général de la Confédération.

En outre, sous son impulsion avait été créé le groupe de presse quotidienne régionale Ebra (Est, Bourgogne, Rhône-Alpes) qui regroupe neuf journaux régionaux (le Dauphiné Libéré, Le Progrès, l'Est Républicain, le Républicain Lorrain, Vosges Matin, le Bien Public, le Journal de Saône-et-Loire, les Dernières Nouvelles d'Alsace et L'Alsace).

Vous pouvez rendre hommage au défunt sur sa page commémorative sur le site Libra Memoria et présenter vos condoléances à ses proches en témoignant votre sympathie.

Publié le 04/12/2018